Le gouvernement déclare : « Blaise Compaoré est «Ivoirien, un point, un trait»

La naturalisation de l’ex-Président du Burkina Faso, Blaise Compaoré ‘’ne va rien induire’’, a déclaré, mercredi, à Abidjan la ministre Ivoirienne de la Communication, Me Affoussiata Bamba-Lamine, porte-parole adjointe du gouvernement, estimant qu’il ‘’est Ivoirien un point, un trait’’.

La ministre de la communication animait une conférence de presse au terme d’un conseil des ministres présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara. Selon la ministre Bamba Lamine, la naturalisation de l’ex-chef de l’Etat burkinabé, Blaise Compaoré, en exil à Abidjan, depuis sa chute en octobre 2014, ‘’ne va rien induire ».

‘’ Il est Ivoirien un point et trait comme chacun de nous l’est ici dans cette salle. Je ne pense pas qu’il ait lieu de faire un commentaire outre de constater effectivement qu’il est Ivoirien » a souligné la porte-parole adjointe du gouvernement, estimant qu’il ‘’ne faut pas préjuger de ce qui pourrait se passer ».

Rappelant que M. Compaoré a été ‘’facilitateur de notre crise », Mme Bamba-Lamine a rassuré que ‘’c’est une décision souveraine qui ne doit pas faire l’objet de commentaire ».

‘’Attendons de voir ce qui va se passer dans les jours et les mois qui viennent pour ensuite tirer des conclusions. Pour l’instant, il ne faut pas tirer des conclusions hâtives », a conseillé Me Affoussiata Bamba-Lamine.

Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a accordé la nationalité ivoirienne à son ancien homologue burkinabè Blaise Compaoré, en exil à Abidjan, après avoir été chassé du pouvoir en octobre 2014. L’annonce a été publiée au journal officiel il y a plus d’un mois. M. Compaoré a fait la demande de la nationalité ivoirienne.

Le décret de naturalisation de M. Compaoré, né le 3 février 1951 à Ouagadougou a été publié dans le journal officiel ivoirien le 18 janvier 2016, mais il date du 17 novembre 2014, soit moins d’un mois après la chute de Blaise Compaoré le 31 octobre 2014 à la suite d’une insurrection populaire.