Le créateur de la plateforme Ali Express regrette sa fortune

On a beau mener une vie de milliardaire et être considéré comme la deuxième fortune de Chine, on peut malgré tout être dépressif. C’est ce qu’a expliqué au cours d’une conférence en Russie Jack Ma, le fondateur du site e-commerce Alibaba, qu’il qualifie de « plus grande erreur de sa vie ». Avoir une fortune estimée à 23,7 milliards de dollars n’est pas une garantie du bonheur.

Jack Ma, le fondateur de la plateforme Alibaba, a livré le fond de sa pensée lors du Forum économique russe qui s’est tenu la semaine dernière à Saint-Pétersbourg. « Je voulais une petite entreprise » Comme le rapportent Les Echos, la deuxième fortune de Chine goûte trop peu à la vie, victime de la réussite de sa société. « Je ne pensais pas que cette chose allait changer ma vie, explique-t-il.

Je voulais simplement gérer une petite entreprise. Mais elle a tellement grossi qu’elle m’a apporté de trop grandes responsabilités et de nombreux soucis ». À tel point que si c’était à refaire, Jack Ma, 51 ans, s’abstiendrait. « Je voudrais être moi-même et profiter de ma vie, être en mesure de voyager n’importe où dans le monde et ne pas y parler affaires. Ni travailler ».