Le Balai Citoyen s’insurge contre l’annulation des mandats d’arrêt

Au Burkina Faso, l’annulation des différents mandats d’arrêt internationaux contre Guillaume Soro, Blaise Compaoré et d’autres personnalités présumées a irrité le Balai Citoyen qui condamne avec la dernière énergie cette décision.

Dans une déclaration parue quelques heures après l’annulation des différents mandats d’arrêt internationaux contre Guillaume Soro, Blaise Compaoré et d’autres personnalités présumées avoir pris part au putsch de septembre 2015 au Burkina Faso, le Balai Citoyen, principal mouvement à la base de l’insurrection populaire en 2014, condamne avec la dernière énergie cette décision et appelle à une future mobilisation.

En rappel dans sa déclaration du 7 février 2016, le Balai Citoyen s’insurgeait contre les pressions émises par le gouvernement sur les juges en vue de la levée des mandats d’arrêt contre Soro Guillaume et Blaise Compaoré.

Le mouvement déclare avoir appris avec consternation, ce 28 avril 2016, l’annulation de ces mandats d’arrêt par la Cour de cassation. Le Balai Citoyen s’indigne de savoir que c’est au moment où le peuple burkinabè a consenti des sacrifices énormes, y compris au plan financier, pour rendre les juges indépendants, que des juges de la plus haute juridiction (Cour de cassation) choisissent de céder aux pressions politiques.

Le mouvement condamne avec véhémence cette attitude qui entre en droite ligne du projet de liquidation des acquis de l’insurrection populaire et de la Transition par le pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré. Il tient à mettre en garde le pouvoir en place et le prendrait pour responsable de la dégradation de la situation sociopolitique.

Le Balai Citoyen appelle les patriotes épris de justice à se tenir prêts pour les combats futurs contre le déni de la justice et les fossoyeurs des victoires acquises dans le sang par le peuple burkinabè.