La perverse idéologie féodale pour banaliser l’horreur de cette suprématie de certaines castes africaines

La perverse idéologie féodale pour banaliser l’horreur  de cette suprématie de certaines castes africaines sur d’autres  fait son petit bonhomme de chemin. Certains n’hésitent pas de dire feu Cheikh-Anta-Diop « Paix à son âme »,  homme politique sénégalais, scientifique et historien qui a combattu la colonisation défendait la même chose  pour certainement avoir l’appui de cette réticente classe féodale africaine qui pratiquait  la traite négrière dans l’Afrique de l’Ouest très archaïque aux côtés des arabo-berbères et les occidentaux.  Ola, ola, oyé, oyé  voilà l’idée perverse  de trop! Rendre moralement le système  de caste acceptable et consommable.
 
Nos aînés quand ils veulent fuir leur responsabilité sur la persistance du système de caste supérieure ou inférieure qu’ils n’ont jamais voulu combattre dans le Fouta et Guidumakha , bien au contraire , ils se sont accommodés parfaitement   et soutenus en toute âme et conscience ; ils nous jettent au nez aujourd’hui tout de suite oui mais  ce n’est pas de l’esclavage mais une  simple  division du « travail ». Être esclave est un métier pour eux, nom de Dieu, vous voyez bien qu’ils ne sont et ne seront jamais prêts à combattre l’esclavage ni de ses séquelles.
 
Ils  sont surtout  incapables d’expliquer pourquoi par exemple l’esclave : haalpoular, soninké où wolof ne peut pas ou n’a le droit de  changer son métier où travail ? Qui aimerait avoir un métier sans droit d’évoluer  héritable éternellement ?  Pourquoi l’esclave hérite une simple division de travail voire un métier depuis l’antiquité sans possibilité de changer ? Pourquoi par simple métier où division de travail les classes sociales ne peuvent même pas se mélanger par des liens de  mariages  entre elles ? Pourquoi même si l’esclave cumule  toutes les compétences religieuses, techniques où modernes reste cas même avec son statut  d’esclave qu’on  bloque à la plus basse échelle dans la société.
 
À quoi bon de dire tu es libre mais tu  n’auras aucune responsabilité, tu seras cet  objet à notre guise, à notre  service corvéable à merci  selon notre choix, tu n’as pas droit de hausser le ton devant nous  sans risque d’une  correction où représailles ? Tu dois quémander ton lopin d’une terre fertile  pour nourrir ta famille.  Vous n’allez pas nous faire croire que ces soi-disant « nobles » chefs de villages et marabouts sont plus instruits où intelligents que ces gens qu’ils considèrent comme leurs   esclaves ou castes inférieures depuis l’antiquité ?
 
 C’est bel et bien de  l’esclavage qui continue comme dans l’antiquité sous sa forme la plus  abjecte que soutiennent les esclavagistes maures au pouvoir depuis l’indépendance pour affaiblir la force des noirs Mauritaniens. Tous les problèmes des mauritaniens viennent de cette complicité entre négrier nègre mauritanien et le négrier  maure mauritanien depuis l’antiquité sur fond de travestissement, détournement des versets coraniques. Voilà pourquoi ils se rejettent mutuellement la responsabilité et chaque partie cherche à minimiser son crime en rendant le crime de son adversaire plus horrible. Pendant ce temps-là, les victimes agonisent sous leur châtiment  et n’ont nulle part pour se plaindre.
Diko Hanoune/ Militant Abolitionniste et membre de l’association des haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E)