La nouvelle maire de Rome appelle à l’aide

Virginia Raggi, 37 ans, première femme maire de Rome, prend possession jeudi de son bureau au Capitole en appelant les Romains à l’aider à changer leur ville.

Mme Raggi, qui fait partie du Mouvement Cinq Etoiles (populiste), a été officiellement proclamée maire de Rome mercredi, après avoir remporté dimanche le second tour des élections municipales avec 67,15% des voix.

« Pas de baguette magique »
Mais, en dépit de ce score historique, la nouvelle maire de Rome a d’ores et déjà prévenu ses concitoyens qu’elle n’avait pas de « baguette magique » et qu’elle aurait besoin d’eux pour remettre à flot une ville en pleine décrépitude.

« On nous a laissé une ville faite de décombres, pleine de gravats, vraiment. Mais je suis très confiante: nous pouvons inverser le cours de cette machine qui est lancée droit dans le mur », a-t-elle promis mercredi soir, interrogée par la chaîne Euronews.

« Rome va changer si les Romains changent »
« J’ai toujours dit que Rome allait changer si les Romains changeaient », a-t-elle insisté.

La nouvelle maire de Rome a promis de s’attaquer en tout premier lieu au « gaspillage financier », qui fait perdre à Rome « plus d’1,2 million d’euros par an ».

Renégocier la dette romaine
« Ensuite, nous allons devoir renégocier la dette de la ville, qui se monte à entre 13 et 16 milliards d’euros », a-t-elle ajouté.