La Guinée prend très au sérieux la menace terroriste

(Photo : Le président guinéen, Alpha Condé)…Comme dans les autres capitales d’Afrique de l’Ouest, l’attentat du 15 janvier à Ouagadougou a changé la donne à Conakry. Des renforts policiers sont postés en permanence devant les grands hôtels de la capitale. Aucun changement visible n’a en revanche été constaté en ville. Au sommet de l’État, on affirme que la menace terroriste est prise très au sérieux – le président a convoqué une réunion d’urgence après l’attentat à Grand-Bassam. L’arrestation, fin janvier, dans les environs de Boké (près de la Guinée-Bissau) d’un jihadiste mauritanien en cavale depuis son évasion de la prison de Nouakchott a rappelé que le pays n’était pas à l’abri d’incursions d’éléments dangereux.

 

J.A