La FIFA accuse l’Afrique du Sud de corruption pour l’obtention du Mondial 2010

La Fédération internationale de football (FIFA) a accusé, mercredi, l’Afrique du Sud de corruption pour l’obtention de l’organisation de la Coupe du monde 2010, estimant à une dizaine de millions de dollars le montant des pot-de vin versés aux anciens responsables de l’instance internationale poursuivis aux Etats-Unis.
Pour obtenir ce Mondial, l’Afrique du Sud a «offert un pot-de-vin de 10 M USD en échange des voix de Warner, Blazer et d’un troisième membre du comité exécutif», révèle l’instance mondiale dans un communiqué sur son site officiel.

L’organisation de cette 19ème phase finale de la Coupe du monde de football, la première disputée sur le sol africain, a été attribuée à la nation Arc-en-ciel en 2004, par 14 voix contre 10 pour le Maroc et 0 voix pour l’Égypte.

L’instance internationale, qui se considère comme «victime» dans ce scandale, a également saisi la justice américaine pour récupérer plus de 190 millions de dollars détournés par 39 anciens responsables suspectés.

Dans un document de 21 pages, elle indique que durant «de nombreuses années, les accusés ont largement abusé de leur position pour s’enrichir personnellement, causant un dommage significatif et direct à la FIFA.». «Quand la FIFA aura récupéré cet argent, il retournera à son but initial, le développement du football international», poursuit le communiqué.

Selon la FIFA, à ce jour, «plus de 100 M USD ont été identifiés, récupérés ou gelés aux Etats-Unis et à l’étranger».