La famille de Tshisekedi envisage de demander une autopsie

0
132
Illustration picture shows the last of the 3-day wake for deceased Congolese opposition leader Etienne Tshisekedi in Brussels, Sunday 05 February 2017. Tshisekedi passed away on Wednesday, he was 84 years old. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

La famille de l’opposant historique congolais Etienne Tshisekedi wa Mulumba, décédé le 1er février dernier à la clinique Saint-Elisabeth d’Uccle à l’âge de 84 ans, envisage de demander une autopsie du corps car elle s’interroge sur la rapidité du décès, a annoncé lundi son fils, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

« Nous allons demander l’expertise d’un médecin et d’un avocat pour voir les suites à donner à ce décès. Ce qui est clair c’est que nous nous posons des questions dans la famille sur ce décès inopiné », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse à Bruxelles à la veille de son retour prévu à Kinshasa.

« La décision sera prise après concertation des médecins et des avocats de la famille », a ajouté Félix Tshisekedi, qui est également secrétaire général adjoint en charge des questions diplomatiques et politiques du parti que présidait son père, l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS, la principale formation d’opposition en République démocratique du Congo).

Etienne Tshisekedi était arrivé le 24 janvier à Bruxelles – officiellement pour un « check-up » médical – en souffrant de la jambe gauche et « dans un état de fatigue générale » Il est décédé une semaine plus tard, des suites d’une embolie pulmonaire.

La famille s’étonne de la « rapidité avec laquelle son état s’est dégradé », selon l’héritier présomptif du leader d’opposition.  » Nous n’avions aucune raison de nous inquiéter », a-t-il dit.

Selon Félix Tshisekedi, son père a notamment subi une anesthésie générale pour une « intervention chirurgicale au pied gauche » alors que les spécialistes estiment qu’une anesthésie locale aurait suffi.

« Les médecins nous ont expliqué qu’ils ont du passer à l’anesthésie générale parce que l’intervention a duré plus longtemps que prévu. Mais certains médecins ne sont pas d’accord. Il n’y avait pas de crainte à avoir », a-t-il souligné.

7sur7.be