La chanteuse Ivoirienne Aïcha Koné annonce un nouvel album de huit titres

La chanteuse ivoirienne Aïcha Koné a annoncé, samedi, dans un entretien accordé à nos confrères de APA lors du concert « Akwaba » de la 9è édition du Marché des arts et du spectacle africain (MASA), qu’elle mettra « bientôt » sur le marché un nouvel album de huit titres dénommé « espoir ».

Invitée au MASA qu’elle a qualifié de « meilleur marché », Aïcha Koné dit mettre cette édition 2016 « sous le signe de la paix, de la réconciliation et des retrouvailles ». Evoquant l’actualité mondiale, elle a regretté les guerres qui « déchirent nos continents » ainsi que le changement climatique qui fait avancer le désert. Pour Aïcha Koné, cette situation « doit interpeller plus d’un ».

« Je viens de finir un album en Guinée qui va bientôt paraître. C’est un album de huit titres. Ça s’appelle l’espoir », a-t-elle ajouté avec un sourire, relevant que « malgré tout ce qu’on traverse aujourd’hui comme guerre avec les intempéries que nous vivons, il ne faut pas baisser les bras ».

« Il faut toujours espérer. C’est ça l’espoir. Ca concerne tout le monde, parce qu’il faut vivre », a-t-elle insisté en expliquant le titre de son nouvel opus.

« Le MASA doit vivre, le MASA doit exister parce que la culture en Afrique comme à travers le monde doit être partagée, en gros c’est du donné et du recevoir », a ajouté l’artiste qui fait désormais la « navette » entre la Côte d’Ivoire et la Guinée.

Au cours de sa prestation au concert « akwaba » du MASA 2016, Aïcha Koné a rendu dans la nuit de vendredi à samedi, « un hommage à quelqu’un avec qui j’ai souvent travaillé, Ismaël Diaby qui nous a brusquement quitté ». Exprimant son admiration pour Ismaël Diaby, Coordonateur du MASA, elle a relevé la qualité du « travailleur assidu » qu’était le défunt.

Considérée comme proche de l’ex-Chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo, la chanteuse Aïcha Koné avait quitté précipitamment en avril 2011, la Côte d’Ivoire alors en proie à des violences postélectorales qui ont fait plus de 3000 morts de décembre 2010 à avril 2011.

Qualifiée de diva de la chanson mandingue, Aïcha Koné après plus de 35 ans de carrière reste très populaire en Guinée, son pays d’accueil où ses albums sont très appréciés par les mélomanes.