La BAD lève un milliard de dollars en 4 heures chrono

(Photo: le président de la BAD, Akinwumi Adesina)

La Banque africaine de développement (BAD) notée Aaa/AAA/AAA a lancé avec succès une émission obligataire globale de 3 ans d’un montant d’un milliard de dollars US arrivant à échéance le 4 mars 2019.
Le carnet d’ordres a atteint 850 millions de dollars US une heure à peine après son ouverture.
Cette transaction a été arrangée par BNP Paribas, HSBC, J.P. Morgan et Nomura, avec Société Générale comme co-arrangeur. Cette transaction représente la première émission globale de référence de la BAD cette année suite à l’émission inaugurale réussie de titres à taux flottant de 650 millions de dollars US effectuée en fin Janvier.
Tirant profit d’une fenêtre d’émission dégagée après une période de stabilité relative sur les marchés, la transaction d’un milliard de dollars US a été annoncée le mardi 23 février à 14h heures de Londres, avec une indication initiale de prix autour de 30pb au-dessus du taux mid-swaps.
Plusieurs comptes d’une grande qualité ont réagi à l’annonce, manifestant leur intérêt dans l’après-midi à Londres, au cours de la session américaine et durant la matinée en Asie. Par conséquent, les livres ont ouvert à 8h du matin à Londres avec un prix officiel communiqué autour de mid-swaps+29 pb.
Eu égard à la position de la BAD déjà fort solide en matière de liquidité, la taille de la transaction a été plafonnée à 1 milliard de dollars US dès le début. Le carnet d’ordres a atteint 850 millions de dollars US une heure à peine après son ouverture.
L’intérêt suscité par cette transaction auprès d’investisseurs ayant une stratégie d’achat et de conservation a continué à se développer fortement et à l’ouverture de la session américaine, le prix a été établi à mid-swaps+29 pb, avec un carnet d’ordres qui a dépassé plus de 1,2 milliard de dollars US avant de clôturer à 1,3 milliard de dollars US à 14h30 heure de Londres.
Le prix de la transaction a été fixé durant l’après-midi à Londres à mid-swaps+29 pb, équivalent à 29,5pb au-dessus des bons du trésor américain arrivant à échéance le 15 février 2019.
Statistiques sur la distribution
Près de 40 investisseurs ont participé à cette transaction et le carnet d’ordres a été d’une extrême qualité, avec les banques centrales et les institutions officielles (81%) qui ont souscrit à la grande majorité de la transaction, un niveau de participation jamais égalé cette année sur une transaction SSA en US dollar.
Les distributions finales témoignent de la forte pénétration de la BAD dans diverses régions et le continent américain (37%) et la région EMEA (51%) étaient particulièrement bien représentés.