Kenya : un policier en tue six autres avant d’être abattu

Un policier a tué six de ses collègues jeudi, pour des raisons encore inconnues, dans un poste de police de l’ouest du Kenya, avant de se faire abattre au terme d’un siège de près de dix heures, a-t-on appris auprès de la police et d’une source sécuritaire haut placée.

Les faits se sont déroulés tôt jeudi matin dans la ville de Kapenguria. « Pour des raisons encore inconnues, un officier de police local a perdu les pédales et a saisi une arme à feu dans le poste vers 5 heures du matin, pour ensuite l’utiliser contre d’autres officiers », a indiqué la police dans un communiqué.

Selon une source sécuritaire haut placée, « un officier de police qui n’était pas en service est entré dans le poste et s’est saisi du pistolet d’un collègue, qu’il a tué ainsi que d’autres, avant de prendre le contrôle du poste ».

Les forces spéciales ont mis un terme au siège vers 14H00 (11H00 GMT), en tuant le forcené.

En début d’après-midi, le chef de la police kényane, Joseph Boinnet, avait indiqué dans un communiqué que quatre policiers avaient été tués par un homme soupçonné de terrorisme qui était en détention au poste de police et s’était saisi de l’arme d’un policier.

« Le forcené portait un turban qui couvrait l’entièreté de son visage, c’est ce qui a mené aux suspicions précédentes », a justifié la police dans le communiqué de jeudi soir.