Israël: un soldat franco-israélien qui avait tué un Palestinien reconnu coupable d’homicide

0
18

Après des mois d’un procès exceptionnel qui a profondément divisé le pays, le tribunal militaire israélien a déclaré ce mercredi coupable d’homicide un soldat franco-israélien accusé d’avoir achevé un assaillant palestinien blessé. Le jeune soldat est jugé depuis mai 2016 pour avoir tiré une balle dans la tête d’ un Palestinien gisant au sol et apparemment hors d’état de nuire.

Les trois juges devraient prendre plusieurs semaines avant de prononcer leur peine à l’encontre du sergent Elor Azaria, 20 ans, qui encourt jusqu’à 20 ans de prison.

Deux camps qui s’opposent

Le jugement, attendu en direct par les grandes chaînes de télévision, a continué à mettre en lumière les profondes lignes de fracture causées dans l’opinion par l’affaire Azaria, entre ceux qui plaident pour le strict respect par l’armée de valeurs éthiques et ceux qui invoquent le soutien dû aux soldats confrontés aux attaques palestiniennes.

Le soldat avait été filmé le 24 mars 2016 par un activiste pro-palestinien alors qu’il tirait une balle dans la tête d’Abdel Fattah al-Sharif à Hébron en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par l’armée israélienne. Le jeune soldat, constamment entouré des siens au cours des mois de débats, avait plaidé non-coupable. Il pensait que le Palestinien dissimulait sous ses vêtements une ceinture d’explosifs, ont expliqué ses avocats.

Dans un pays régulièrement confronté aux attaques palestiniennes et où l’armée est une institution incontournable, des milliers d’Israéliens ont pris fait et cause pour le soldat, lors de manifestations ou sur les réseaux sociaux.

20 minutes