Incessants ballets diplomatiques chez Alassane Ouattara après l’attaque de Grand-Bassam

Un ballet diplomatique s’est emparé d’Abidjan après l’attaque terroriste de Grand-Bassam qui a fait, dimanche soir, une vingtaine de morts ainsi qu’une trentaine de blessés, a-t-on constaté sur place dans la capitale économique ivoirienne.
Ce ballet diplomatique a commencé, lundi soir, par le ministre marocain de l’intérieur, Dr Mohamed Hassad qui a été dépêché par le Roi Mohammed VI à Abidjan afin d’exprimer la solidarité du Maroc à l’égard de la Côte d’Ivoire.

« Nous sommes venus avec une équipe qui va rester pour apporter son expertise à la Côte d’Ivoire et apporter le soutien de Sa majesté », a confié le ministre marocain à l’issue d’une rencontre avec le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara.

« Ce mal (le terrorisme) frappe tous les pays du monde sans exception », a dénoncé l’émissaire du Roi marocain qui a bon espoir que « la Côte d’ Ivoire qui est un grand pays, va s’en sortir », ajoutant que «les criminels ne vont pas loin».

Le programme du Chef de l’Etat Alassane Ouattara prévoit, mardi, plusieurs rencontres au palais présidentiel du Plateau. A 11h00, il aura une rencontre avec le président de la chambre américaine, M. Brillant. Trente minutes plus tard, ce sera le tour du président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) d’être reçu par le Président Alassane Ouattara.

Les ministres français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault et de l’Intérieur Bernard Cazeneuve sont quant à eux attendus à Abidjan à 12 heures, heure locale et Gmt pour exprimer la solidarité de la France à l’égard de la Côte d’Ivoire. Une délégation du Fond monétaire international (FMI) sera reçue à 12h00, heure locale et Gmt.

En outre, les présidents du Bénin Thomas Yayi Boni et Faure Gnassingbé du Togo sont attendus dans l’après-midi à l’aéroport international Félix-Houphouët d’Abidjan. Tous, présenteront leur « condoléance et solidarité » à l’égard de la Côte d’Ivoire.

L’ex-Président français Nicolas Sarkozy, par ailleurs président du parti Les Républicains, se rendra de son côté jeudi et vendredi en Côte d’Ivoire, où il ira rendra hommage aux dix-huit victimes de l’attentat islamiste de dimanche à Grand-Bassam.

La ville historique de Grand-Bassam, première capitale de la Côte d’Ivoire a été secouée, dimanche soir par des attaques terroristes qui ont fait officiellement 21 morts.

De nombreux pays et institutions internationales apportent leur soutien au pays où le gouvernement a décrété lundi, trois jours de deuil national marqués par la mise en berne des drapeaux.