« Il n’y a pas de raison » que la CAN-2017 ne se tienne pas au Gabon, selon Ali Bongo

Tout juste réélu, le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, a assuré pendant le week-end que son pays était prêt à accueillir comme prévu la Coupe d’Afrique des Nations de football du 14 janvier au 5 février 2017.

« À l’heure où nous parlons, il n’y a pas de raisons pour que cette coupe ne se tienne pas chez nous. Les stades seront prêts et nous aurons de beaux matches », a déclaré M. Bongo lors d’un entretien samedi soir à la chaîne publique Gabon Télévision, reproduit in extenso par le quotidien L’Union. M. Bongo s’exprimait alors que la Cour constitutionnelle venait de valider sa réélection en rejetant la requête de son rival Jean Ping après un mois de crise postélectorale très tendue. Un pic de violence avait été atteint le 31 août après la première proclamation de la victoire d’Ali Bongo par la commission électorale, avec des émeutes, des morts et des arrestations par centaines.

Le tirage au sort de la CAN-2017 est prévu à Libreville le 19 octobre prochain. Les 16 équipes qualifiées disputeront les rencontres de poule dans quatre villes : Libreville, Franceville (sud-est), Port-Gentil (ouest) et Oyem (nord) près du Cameroun.