Ghana : la croissance devrait rebondir à « plus 8% en 2017 »

La croissance de l’économie ghanéenne devrait rebondir de « plus de 8% l’année prochaine » après une hausse attendue de 4,1% cette année, a déclaré ce mardi le président John Mahama, cité par Reuters.
 
Le chef de l’exécutif ghanéen qui s’exprimait devant son parti a également indiqué que le déficit budgétaire devrait reculer à 4,9% du PIB en fin d’année contre une projection initiale de 5,3%, se félicitant au passage de ces évolutions positives et de son bilan à la tête du pays.
 
La déclaration intervient alors que ce dernier sollicite un second et dernier mandat de 4 ans à la présidentielle de décembre prochain. Ce, dans un contexte où l’économie ghanéenne est confrontée  à la chute des cours de l’or et du pétrole qui ont remis en cause son statut de bon élève tant vanté par les institutions internationales au début de la décennie. La faiblesse du cédis a par exemple continué à entretenir la forte inflation qui a grimpé à 18,9% en mai dernier en glissement annuel.
 
Accra, sous programme du FMI avec un niveau d’endettement supérieur à 70% de son PIB, vient de lever son cinquième eurobond pour notamment faire face aux échéances de sa dette.
 
John Mahama aura pour principal challenger Nana Akufo-Addo, leader du NPP, l’ex parti au pouvoir.
 
Pour rappel, la croissance du PIB est passée de 7,3% en 2013 à 3,9% en 2014, puis 3,5% fin 2015 (chiffres Coface)