France…La gaffe du ministre Emmanuel Macron face à deux travailleurs

Le ministre de l’Économie s’est emporté ce vendredi face à deux grévistes alors qu’il se rendait à Lunel, dans l’Hérault, pour montrer «un autre visage de la ville».

En visite ce vendredi à Lunel, dans l’Hérault, le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, a lâché une petite phrase qui risque de faire beaucoup de bruit. Venu à la rencontre de jeunes élèves d’une école du numérique afin de «montrer un autre visage» d’une ville qui a perdu au moins huit de ses jeunes en Syrie, le ministre a été interpellé par deux hommes au sujet du projet de loi travail. L’échange, sous l’œil des caméras de BFMTV, dure environ dix minutes et Emmanuel Macron, d’abord de bonne composition, perd rapidement patience. Face aux deux grévistes, le ministre lance: «Je n’ai pas de leçons à recevoir. Si vous ne voulez pas que la France soit bloquée, arrêtez de la bloquer». Mais les hommes en face de lui ne se débinent pas. «Ce qui bloque la France, c’est le 49-3, monsieur Macron», martèle un autre homme, en référence à l’utilisation faite par le gouvernement de l’article 49.3 de la Constitution pour faire adopter sans vote le texte à l’Assemblée nationale.

Irrité par les attaques verbales des deux grévistes, le ministre finit par lâcher: «Vous n’allez pas me faire peur avec votre tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler». «Mais je rêve de travailler monsieur Macron», lui répond son interlocuteur. Poussé dans ses retranchements dans les rues de Lunel, le ministre conclut: «Là je viens de voir des jeunes qui ont envie de travailler, qui ont envie de réussir et qui ne sont pas en train de dire ça!», et se voit répondre: «Tous les chômeurs ont envie de travailler».