France : La droite et l’extrême droite s’attaquent aux « Molenbeek de France »

TERRORISME – Après les attentats de Bruxelles qui ont mis en évidence le rôle de base-arrière du jihadisme de la commune de Molenbeek, la droite comme l’extrême droite françaises sonnent l’hallali contre les foyers de radicalisation sur le territoire national, dénonçant le communautarisme qu’aurait trop longtemps toléré une certaine classe politique. »La France ne peut devenir un gigantesque Molenbeek! », dénonce ainsi le député Les Républicains Eric Ciotti dans une tribune publiée ce vendredi 25 mars. Citant les villes de Saint-Denis et de Sevran en Seine-Saint-Denis, le président des Alpes-Maritimes estime que « nous devons, enfin, avoir la lucidité et le courage de dire que beaucoup de Molenbeek se sont installés, hélas, au cœur même de la France et que nos dirigeants en portent la même responsabilité ». « Les passerelles entre communautarisme et radicalisation, entre délinquance et dérive djihadiste s’effectuent de plus en plus naturellement », assure l’ancien bras droit de François Fillon rallié à Nicolas Sarkozy en critiquant l’inaction de l’exécutif comme des municipalités « par manque de courage ou par clientélisme électoral ».Un point de vue très partagé à droite. « Il y a l’équivalent de Molenbeek en France, dans certains quartiers », assure au Monde le candidat à la primaire Bruno Le Maire pour qui « beaucoup de citoyens français de confession musulmane crient au secours contre cet islam politique, au secours contre l’affaiblissement de la république, et nous demandent de réagir ».