FPI: le camp Sangaré annonce une  »plainte contre Ouattara et son gouvernement »

La tendance Sangaré du Front populaire ivoirien (FPI) a annoncé, mardi, une saisine des  »juridictions nationales et internationales’’, contre le président  »Ouattara et son gouvernement » pour  »harcèlement économique de la population ».
 » Le PPI va porter plainte devant les juridictions nationales et internationales contre Alassane Ouattara et son gouvernement pour harcèlement économique et abus de position sur la population », a déclaré, dans une conférence de presse, le Secrétaire général de cette tendance, Alphonse Douaty.

Selon l’ex-ministre de l’Agriculture de Laurent Gbagbo, cette action judiciaire contre le pouvoir d’Abidjan, est la résultante de la récente crise de l’électricité qui a fait  »une victime, de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels ».

Pour M. Douaty, la Compagnie ivoirienne de l’électricité (CIE) n’est qu’un  »alibi pour masquer l’incapacité du gouvernement à donner un mieux être aux populations  », s’est-il insurgé, dénonçant  »l’Etat de siège que M. Ouattara installe dans le pays sans aucune base légale », faisant référence au déploiement  »massif » des forces de l’ordre lors des manifestations anti-CIE.

Sur la question de la crise au FPI, Alphonse Douaty à expliqué qu’il n’en existe au sein du parti de Laurent Gbagbo.  » Il s’est trouvé qu’un individu (ndlr: Pascal Affi N’guessan) s’est égaré et les militants du parti ont pris des dispositions pour faire avancer le parti », a-t-il minimisé.

La hausse du coût de l’électricité observée les mois de mai et juillet par les consommateurs à créé des émeutes dans plusieurs villes ivoiriennes dont la capitale politique et administrative, Yamoussoukro et la deuxième grande ville du pays, Bouaké, où l’on a enregistré un mort dans des affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre.