Disparition d’armes…Le chef d’état-major de la garde nationale du Mali suspendu de ses fonctions

Le chef d’état-major de la garde nationale du Mali, le colonel Zoumana Diawara, et le chef de division logistique de ce régiment, le commandant Moussa Diallo, ont été suspendus de leurs fonctions après la disparition de plusieurs armes à feu, annonce l’état-major général de l’armée malienne.
Dans un communiqué reçu mercredi à APA, l’état-major affirme qu’au moins 26 pistolets mitrailleurs ont mystérieusement disparu des magasins d’armes où ils étaient stockés.

D’après le communiqué signé du chef d’état-major général des Forces armées, le général Maman Touré, une enquête a été ouverte pour connaître les tenants et aboutissants de cette affaire.