Démission de Anders Kompass…Celui qui dénonçait les abus sexuels de l’ONU

Anders Kompass, directeur des opérations de terrain du Haut-commissariat des Nations unies pour les droits humains, a démissionné de son poste, a confirmé à l’AFP un porte-parole de l’ONU mercredi. Il était à l’origine des révélations accusant des soldats français d’abus sexuels sur des enfants.

Un porte-parole des Nations unies a confirmé cette démission intervenue il y a « quelques semaines », et qui « prendra effet à la fin août », mais n’a pas souhaité commenter la nouvelle et les motivations du responsable onusien.

Mardi 7 juin, Anders Kompass expliquait les raisons de sa démission dans un communiqué de l’ONG Human Watch. « La totale impunité pour ceux qui ont abusé de leur autorité, à divers degrés, associée au manque de volonté de la hiérarchie d’exprimer tout regret (…) confirme » l’incapacité et le refus de l’ONU de rendre des comptes, a déclaré l’intéressé cité par l’ONG.

L’ONU critiquée

Il est « impossible pour moi de continuer à travailler ici », indique le haut-responsable de nationalité suédoise, qui a choisi de quitter son poste, après 30 ans de carrière à Genève pour l’ONU.

  1. Kompass est à l’origine de la fuite du rapport confidentiel de l’ONU sur les « abus sexuels sur des enfants par les forces armées internationales », qu’il a transmis à la justice française en juillet 2014, estimant que l’organisation tardait à agir

Dans un rapport publié en décembre 2015, un groupe d’experts indépendants avait vivement critiqué la manière dont l’ONU avait réagi à des accusations de viols, notamment d’enfants, en Centrafrique.