Décès du détenu politique Djékoury Aimé, sauveur de Gbagbo

Djékoury Aimé alias La Bise est décédé ce vendredi 17 juin 2016 à la Maison d’arrêt et de correction (Maca) où il avait été admis après plusieurs mois de détention préventive au Nord du pays. Selon les premiers témoignages, il souffrait depuis d’un mal pernicieux qui a finalement eu raison de lui.

Ce natif de Lakota en pays Dida était garde du corps (civil) de Simone et Laurent Gbagbo. Son aventure avec le couple commence quand celui-ci militait encore dans l’opposition. C’est aux côtés du couple Gbagbo qu’il sera d’ailleurs arrêté à la résidence présidentielle le 11 avril 2011.

En février 2015, il comparaissait devant la Cour d’assise d’Abidjan en même temps que 80 autres proches de Laurent Gbagbo, jugés pour atteinte à la sureté de l’Etat, xénophobie, participation à un mouvement insurrectionnel, usurpation de fonction, coalition de fonctionnaires… Des accusations qu’il avait rejetées en bloc. Djékoury avait fait des révélations pour le moins pathétiques au cours de son procès.