Côte d’Ivoire /Hadj 2016 : décès à Médine d’une pèlerine ivoirienne

Une pèlerine ivoirienne est décédée dans la ville Sainte de Médine (Arabie Saoudite), première étape du Pèlerinage à la Mecque, a-t-on appris vendredi auprès du Commissariat du Hadj.

Selon le Commissaire du Hadj, l’Imam Bachir Ouattara qui dressait au cours d’un point de presse le bilan à mi-parcours de la présence des pèlerins ivoiriens en terre sainte, la défunte accompagnée de sa fille pour l’accomplissement de ce cinquième pilier de l’Islam est ‘’décédée à Médine d’une mort naturelle’’. ‘’Sa famille a été informée’’, a-t-il précisé. Pour cette édition 2016, chaque pèlerin du contingent étatique a payé 2 millions de FCFA. La Côte d’Ivoire dispose d’un quota de 5600 places dont 1400 pour les opérateurs privés. Chaque année, des millions de personnes convergent en Arabie Saoudite pour l’accomplissement du Hadj. L’édition de 2015 fut entachée par une bousculade meurtrière à Mina où l’on a dénombré 52 morts parmi les ivoiriens. Médine, est la première étape surérogatoire du Hadj qui permet aux pèlerins au terme d’un séjour de huit jours dans cette ville d’accomplir 40 prières obligatoires dans la mosquée où est inhumé le Prophète de l’Islam Mohammed (Paix et Salut d’Allah Sur Lui). Les pèlerins mettent ensuite le cap sur la ville de la Mecque avant de terminer par les étapes de Mina et de la station du Mont Arafat.

L’Aid Al-Adha (Aïd el-kebir) ou la Tabaski est la deuxième grande fête de la religion musulmane après la fête de fin du jeûne. Elle se déroule au lendemain de la station d’Arafat en Arabie Saoudite, (pilier essentiel du Hadj), fixée au dimanche 11 septembre 2016. Cette fête sera célébrée le lundi 12 septembre en Côte d’Ivoire. L’Aïd el-kebir commémore la soumission à Dieu du Prophète Abraham qui était prêt à sacrifier son fils aîné Ismaël sur son ordre. Chaque musulman ayant les moyens doit immoler un bélier pendante cette fête pour perpétuer cet acte d’Abraham