(Contribution) Des zones d’ombres sur le Brexit selon…

Politisation de l’immigration en Angleterre et en Europe: beaucoup de non dits sur le sujet. Les partisans du Brexit sont des gens mal informés tout comme de nombreux Européens. Par Amadou BA chercheur engagé

De nombreux Anglais voient de mauvais œil la présence de Pakistanais, d’Indiens, d’Égyptiens ou de Nigérians sur leur sol, et oublient ou ignorent que c’est l’Angleterre qui fut la première à aller dans ces pays pour les coloniser et profiter des ressources disponibles. Les détracteurs de l’immigration en Angleterre auraient sans doute la mémoire assez courte ne se remémorant pas cette célèbre phrase de la reine Victoria , qui, pour se vanter de la gloire de son pays au XIXe siècle disait: « l’Empire où le soleil ne se couche jamais ». Pire, savent-ils que les premiers camps de concentration n’ont pas été construits par l’Allemagne nazie, mais par l’Empire britannique, en Afrique du Sud: c’était pendant la seconde guerre des Boers, à l’aube du XXe siècle (1899-1902). Et encore et encore!
On peut en dire autant des Belges, dont nombreux s’opposent farouchement à la présence d’immigrés africains sur leur sol sans avoir aucune notion sur l’État de Léopold II en plein cœur de l’Afrique dès 1875. Les Allemands, les Italiens et les Hollandais peuvent aussi être mentionnés. Les premiers se sont lancés à la conquête de l’Afrique après le congrès de Berlin de 1884-1885, s’emparant par la force des armes de vastes territoires comme l’actuelle Namibie, la Tanganyika (une grande partie de la Tanzanie) ou encore le Cameroun. L’opinion publique allemande est-elle au courant qu’avant l’extermination des Juifs et des Roms, leur pays avait été impliqué dans de terribles massacres en Amérique du Sud et, en fait, un peu partout dans le monde. Qui en Allemagne connaît la décimation des Hereros de Namibie en 1904, des Mapuches de Valdivia, d’Osorno et de Llanquihue (Chili), des natifs des Samoa allemandes? Les seconds (Italiens) après avoir été défaits en 1896 à Adoua par une courageuse armée de Ménélik II d’Éthiopie sont revenus en 1936 sous le fasciste Mussolini pour occuper illégalement l’Éthiopie, un des deux seuls pays africains jamais colonisés . Les derniers (Hollandais) ont encore fait pire. Ils ont en effet occupé le sud de l’Afrique par la force, massacré une bonne partie des populations autochtones et ont même osé en 1948 instauré le pire des systèmes politiques du monde l’apartheid qui a duré jusqu’en 1991. On peut en dire autant dans les autres régions du monde qui ont y à subir la domination coloniale. Cette violence européenne dans les pays colonisés a occasionné des dizaines de milliers, voir des millions de morts et des souffrances énormes. Pour que les anciens colonisés restent chez eux, il faut auparavant réparer tous ces torts subis à la hauteur des dégâts commis. Voilà le vrai débat à mener aujourd’hui et non la propagande anti immigration qui est une grosse hypocrisie.;

Dr Amadou BA chercheur engagé Canada