Comme le JICA et le corps de la Paix américain, l’Afrique crée son corps de volontaires

Après la JICA et le Corps de la paix Américain, l’Afrique vient d’avoir sa propre structure de volontariat made in Africa. Fondée en 2011, Corps Africa est une organisation à but non lucratif qui offre aux leaders
émergents Africains une opportunité de contribuer au développement humain dans leur pays d’origine. Les volontaires de Corps Africa sont affectés dans des communautés de base pour une durée d’an où ils vont travailler en étroite collaboration avec leurs concitoyens pour les aider à surmonter les problèmes liés à l’extrême pauvreté. Le programme a été lancé au Maroc en 2013 et est en pleine expansion au Sénégal et au Malawi.
Avant-hier, douze jeunes dont le niveau d’études varie entre le master et le doctorat ont prêté serment. Ils vivront avec les villageois pour les aider à lutter contre la pauvreté et à mettre sur pied des projets. L’ambition de Corps Africa est donc d’impliquer des volontaires sénégalais dans des projets de développement menés par des associations locales pour le bénéfice de communautés reculées. Pour un début, les volontaires serviront pour une durée d’un an dans 4 régions, à savoir Ziguinchor, Thiès Diourbel et Fatick.