Brigitte Bardot : son tweet choc sur les musulmans après les attentats provoque la colère

Après les récents attentats en France, Brigitte Bardot a choisi de s’exprimer… mais n’aurait peut-être pas dû.

La peur et la haine, c’est ce qui envahit une partie de la population en France alors que les attentats se multiplient. Les amalgames et le racisme se libèrent davantage et cela s’est vu notamment après l’attentat de Nice. Alors que le lendemain sur la Promenade des Anglais, une femme pleurait sa mère musulmane tuée par le camion, elle a dû subir les réflexions insistantes de certains passants qui se sont même réjoui du décès de la dame en question.

Brigitte Bardot, qui est très proche des représentants du Front National et qui a déclaré soutenir publiquement Marine Le Pen, a alimenté les hostilités ce vendredi sur Twitter. « Attentats : J’ai mal au cœur, à tous mes cœurs. Je vomis ces terroristes islamistes. Stop à ‘l’Aïd el Kebir humain’ ! », a-t-elle écrit, faisant référence à la fête musulmane où des moutons sont sacrifiés. Une réaction sûrement motivée par l’assassinat du prêtre Jacques Hamel. Cette comparaison très directe entre le terrorisme et les musulmans a mis l’huile sur le feu et celle qui se bat pour la cause animale a été remise en place par de nombreux internautes sur le réseau social. Même Anne Sinclair a habilement condamné ses propos qui relèvent du « mépris », selon elle. Ce n’est pas la première fois que Brigitte Bardot s’attaque à l’islam. En 2010 par exemple, elle déclaré : « Le ramadan, je m’assieds dessus ».

Attentats : J’ai mal au cœur, à tous mes cœurs. Je vomis ces terroristes islamistes.

Stop à ‘l’Aïd el Kebir humain’, a-t-elle écrit, faisant référence à la fête musulmane où des moutons sont sacrifiés. Une réaction sûrement motivée par l’assassinat du prêtre Jacques Hamel. Cette comparaison très directe entre le terrorisme et les musulmans a mis l’huile sur le feu et celle qui se bat pour la cause animale a été remise en place par de nombreux internautes sur le réseau social. Même Anne Sinclair a habilement condamné ses propos qui relèvent du « mépris », selon elle. Ce n’est pas la première fois que Brigitte Bardot s’attaque à l’islam. En 2010 par exemple, elle déclaré : « Le ramadan, je m’assieds dessus ».