Brexit: Theresa May bien placée pour succéder à David Cameron

Une deuxième femme au 10, Downing street? La très ferme ministre de l’Intérieur fait figure de candidate de consensus alors que Boris Johnson, le leader du camp du Brexit, ne brigue pas le poste de Premier ministre.

C’est une eurosceptique dans l’âme qui a pourtant choisi en début d’année de défendre le maintien dans l’Union Européenne. Une semaine après le Brexit, Theresa May, 59 ans, est bien placée pour succéder au Premier ministre David Cameron le 9 septembre.

Restée à l’écart de la guerre intestine qui a secoué le parti conservateur pendant la campagne du référendum, la très ferme ministre de l’Intérieur fait figure de candidate de consensus alors que Boris Johnson, le leader du camp du Brexit, a décidé de ne pas briguer le poste. Pendant la campagne, elle a fait le service minimum, défendant une limitation de l’immigration, thème favori des pro-Brexit.

« Besoin d’un dirigeant qui soit fort et reconnu »

« Brexit signifie Brexit », a-t-elle martelé. « La campagne a été menée, le vote a eu lieu, le taux de participation a été élevé et le peuple a prononcé son verdict », a-t-elle ajouté comme pour dire aux Brexiters qu’elle comptait respecter leur choix. « Notre pays a besoin d’un dirigeant qui soit fort et reconnu pour traverser cette période d’incertitude économique et politique », a-t-elle aussi déclaré. Si elle est élue, elle ne compte pas activer l’article 50, qui régit le divorce avec l’UE, « avant la fin de l’année ».

Theresa May, 59 ans, a reçu le soutien du quotidien Daily Mailqui titre vendredi à la Une: « Il y a le feu dans la maison, et seule Theresa peut l’éteindre ».

Theresa May serait la deuxième femme au 10 Downing street, après Margaret Thatcher, Premier ministre du Royaume-Uni, du 4 mai 1979 au 28 novembre 1990.