Birmanie : 9 mois de prison pour avoir traité de « fou » son président

En vertu d’une loi sur la diffamation largement utilisée par la junte et toujours en vigueur sous le nouveau gouvernement de Birmanie, un internaute est sous le coup d’une bien lourde punition.

Aung Win Hlaing, habitant l’Etat de Karen, dans le nord du pays, a été condamné pour diffamation le 23 septembre dernier après s’être exprimé sur Facebook. « Un membre de la NLD (la Ligue nationale pour la démocratie, le parti d’Aung San Suu Kyi) a porté plainte contre lui », pour avoir traité le président Htin Kyaw de « fou » et d' »idiot », a expliqué à l’AFP sa femme, Hnin Hnin Win.

Le parti a confirmé qu’une membre du parti était à l’origine de cette plainte, mais qu’elle l’avait fait « en son nom personnel », a confirmé Thant Zin Aung, député de la NLD au parlement local.