Bilan JO 2016 : L’Afrique a eu 43 médailles dont 9 en Or

La journée de samedi et les premières heures de dimanche ont été particulièrement fastes pour le continent africain qui a remporté la bagatelle de huit médailles (1 or, 4 argent, 3 bronze) aux Jeux olympiques de Rio qui tirent à leur fin.
Médaillée en argent à Londres en 2012, la Sud-Africaine Caster Semenya s’est parée d’or au 800m dames grâce à sa victoire en finale en 1mn 55sec 29. Elle a devancé la Burundaise Francine Niyonsaba (1mn 56sec 49), qui donne une seconde médaille olympique à son pays 20 ans après celle de Vénuste Niyongabo, et la Kényane Margaret Wambui (1mn 56sec 89).

Au 1500m hommes, Taoufik Makhloufi faute de conserver son titre, s’est contenté de la médaille d’argent, derrière l’Américain Matthew Centrowitz. C’est la seconde médaille de l’Algérien dans ces Jeux, après l’argent décrochée au 800m hommes.

Auteur d’un seul essai à 88,24m, le Kenyan Julius Yego s’est emparé de la médaille d’argent au lancer de javelot, derrière l’Allemand Thomas Rohler (90,30m). C’est la première médaille olympique du Kenya dans les épreuves de concours.

Au 5000m hommes à nouveau dominé par le Britannique Mohamed Farah, les Africains n’ont pu faire que de prendre une médaille de bronze grâce à Hagos Gebrhiwet.

Au tournoi de football masculin, le Nigeria est monté sur la 3ème marche du podium grâce à sa victoire sur le Honduras (3-2) en match de classement. C’est la seule médaille de la délégation nigériane à ces Jeux de Rio.

Enfin, le Nigérien Abdoulrazak Issoufou Alfaga a remporté la médaille d’argent dans la catégorie des plus de 80 kg en taekwondo. Il s’est incliné en finale face à l’Azeri Radik Isaev, donnant du coup à son pays la seconde médaille olympique de son histoire après celle en bronze remportée en 1972 par le boxeur Issiaka Dabore.

Au total, le continent africain a dans son escarcelle 43 médailles (9 or, 17 argent, 17 bronze). Un bilan qui devrait s’enrichir à l’issue de l’épreuve du marathon hommes qui se dispute ce dimanche.