Bathily, le candidat de Macky, ne figure pas sur la liste des candidats de l’UA

Le Sénégalais Abdoulaye Bathily peut-il succéder à Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de la Commission de l’Union africaine (UA), en juillet à Kigali ?

Son nom ne figure pas sur la liste des candidats (l’Ougandaise Speciosa Wandira-Kazibwe, la Botswanaise Pelonomi Venson-Moitoi et l’Équato-Guinéen Agapito Mba Mokuy) arrêtée le 31 mars, mais nombre de chefs d’État ne cachent pas le peu d’enthousiasme que leur inspirent ces personnalités peu connues. Certains – Macky Sall pour le Sénégal, Alpha Condé pour la Guinée et Alassane Ouattara pour la Côte d’Ivoire – seraient donc favorables à une candidature du représentant spécial de Ban Ki-moon pour l’Afrique centrale, qui s’est montré plutôt réceptif.

« Compte tenu de son profil, de son expérience et de son engagement pour l’Afrique, il a tout pour faire un bon candidat », confie l’un de ses proches. D’autres l’estiment « motivé ». Bathily devrait aussi pouvoir compter sur le soutien du Malien Ibrahim Boubacar Keïta et du Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, qu’il connaît de longue date.

La liste des candidats est désormais close, mais la visibilité du poste est telle que la décision risque d’être plus politique que juridique. « Si les chefs d’État décident qu’il doit y aller, il n’y aura pas d’obstacle », estime un observateur.