Aung San Suu Kyi libère 69 étudiants emprisonnés

Quelque 69 étudiants birmans, en prison depuis un an après une manifestation pacifique, ont été libérés vendredi, au lendemain d’une promesse d’Aung San Suu Kyi, désormais à la tête de l’exécutif, de libérer les prisonniers politiques. « Vous êtes tous les 69 libérés de prison et toutes les poursuites contre vous sont abandonnées », a indiqué Chit Myat, le juge du tribunal de Tharrawaddy.

Dans sa première directive officielle en tant que conseillère d’Etat spéciale, Aung San Suu Kyi, aussi chef de la diplomatie, a écrit qu’elle « allait oeuvrer pour la libération immédiate des prisonniers politiques, des militants politiques et des étudiants poursuivis en justice pour des raisons politiques ». Prisonniers politiques Malgré la libération de dizaines de prisonniers politiques ces dernières années avec la mise en place d’un gouvernement semi-civil en 2011,

des dizaines de prisonniers politiques sont toujours en prison en Birmanie. Les étudiants emprisonnés, depuis une protestation pacifique en mars 2015 violemment réprimée, constituaient une bonne partie de ce contingent. Certains d’entre eux risquaient jusqu’à dix ans de prison.

 

Auteur: 7sur7.be – 7sur7.be