Aucun enseignant ne sera payé sans compte bancaire

Le ministère sierra léonais des Finances a ignoré les appels du syndicat d’enseignants demandant à l’Etat d’assouplir sa position après que les autorités ont exigé que chaque enseignant ouvre un compte bancaire où son salaire sera versé, une mesure prise dans le but de contrôler les effectifs.
Le syndicat des enseignants du Sierra Leone a lancé un appel demandant au ministère des Finances de payer les enseignants mais Prince Cole, secrétaire financier adjoint au ministère des Finances, a déclaré lundi que les enseignants ont eu assez de temps pour se conformer à la mesure gouvernementale.

Les enseignants ne disposant pas de compte bancaire, plus de 2000, n’ont pas perçu leur salaire de juillet.

Dans une interview accordée à la radio Démocratie, Cole a affirmé que la nouvelle politique qui vise à prévenir la fraude dans le système éducatif caractérisé par de nombreux enseignants fantômes, avait été annoncée dès avril dernier.

Il a souligné que la décision émane du ministère de l’Education et que celui des Finances ne fait que mettre en œuvre ce que le département de l’Education lui a demandé.

Depuis le début de l’exercice, indique Cole, quelque 30.000 comptes bancaires ont été déposés et plus de 21.000 enseignants ont été payés et environ 8.000 dossiers ont été renvoyés en raison de données erronées et fausses.

« Nous allons suspendre leurs salaires jusqu’à ce qu’ils ouvrent des comptes bancaires », a-t-il assuré.

Selon Cole, le gouvernement a l’intention de recruter 500 nouveaux enseignants.

« Le but principal de cet exercice est de créer un espace pour recruter davantage d’enseignants et nous ne pouvons pas le faire si nous ne savons pas qui est qui », a-t-il conclu.