Attentat terroriste : Ouattara décrète trois jours de deuil national en Côte d’Ivoire

Un deuil national de trois jours a été décrété, lundi, en Côte d’Ivoire où une attaque terroriste a fait la veille, une vingtaine de morts et plusieurs blessés, a annoncé le gouvernement ivoirien à l’issue d’un Conseil de ministres extraordinaire présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.
Selon la déclaration lue par le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko en présence du Président Alassane Ouattara et des autres membres du gouvernement, ce deuil national prend effet « à compter de ce jour (lundi). Ce deuil national est marqué par la mise en berne du drapeau (Orange, blanc, vert) sur l’ensemble du territoire national.

Une déclaration radiotélévisée du Président Ouattara est attendue lundi soir à 20h00, heure locale et Gmt, a-t-il ajouté.

M. Bakayoko a par ailleurs donné un nouveau bilan de cette attaque terroriste qui fait état de 18 décès dont 15 civils et 3 éléments des forces spéciales, 3 terroristes abattus et 23 personnes blessées.

Dimanche en début d’après-midi, six hommes armés sont venus sur la plage de cet hôtel, l’hôtel du Sud à Grand Bassam, non loin d’Abidjan et ont commencé à tirer sur les touristes et les clients, avait expliqué le Président Ouattara.

Il avait également précisé que parmi les 22 morts de l’attaque se trouvaient 14 civils dont 4 de race blanche, 2 soldats des forces ivoiriennes et 6 terroristes. En outre, ces attaques ont fait 22 blessés dont 19 civils et trois soldats des forces ivoiriennes, selon le bilan de dimanche.

Accompagné de quelques membres de son gouvernement et de la hiérarchie militaire, le chef de l’Etat ivoirien s’était rendu les lieux du drame.

Alassane Ouattara a assuré que le calme était revenu à Grand-Bassam. « La situation est sous contrôle et nous continuons à prendre des mesures pour renforcer la sécurité », avait conclu le président Ouattara.