Arrivée à Yamoussoukro du Président Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré

Le Président Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré est arrivé, jeudi après-midi, à Yamoussoukro pour sa première visite officielle en Côte d’Ivoire où il présidera, vendredi, avec son homologue ivoirien Alassane Ouattara le 5ème Sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC 5) entre les deux pays voisins.
C’est à 15h30 Gmt et heure locale que M. Kaboré est arrivé à Yamoussoukro où il a été accueilli par son homologue ivoirien Alassane Ouattara. Il a ensuite pris un bain de foule dans une ambiance aux allures festives, notamment avec ses compatriotes qui sont plus de 3 millions à vivre en Côte d’Ivoire.

En prélude à ce Sommet, un Conseil de gouvernement conjoint s’est tenu dans la matinée sous la présidence des Premiers ministres ivoirien Daniel Kablan Duncan et Paul Kaba Thiéba.

Il s’est agit pour les deux gouvernements d’évaluer la mise en œuvre des décisions et recommandations du précédent Sommet ainsi que la mise en œuvre des accords qui lient la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.A l’ouverture des travaux, les deux Premiers ministres ont mutuellement vanté les relations historiques qui lient leur deux pays.

«La vision commune que nous avons du développement de notre pays constituera un facteur supplémentaire de renforcement de notre coopération dans le cadre du TAC », a souligné Daniel Kablan Duncan pour qui « cette conférence au sommet se tient dans un environnement marqué par la stabilité retrouvée de nos deux Etats avec des perspectives économiques qui semblent prometteuses ».

De l’avis du chef du gouvernement ivoirien, les bons points de ces relations ne doivent pas faire perdre de vue, « les menaces auxquelles nos pays doivent malheureusement faire face avec la montée en puissance des groupes terroristes armés avec son cortège d’attaques et d’attentats aveugles ».

« La résilience déterminée face à ses menaces devra nous permettre de maintenir la stabilité et la paix dans notre espace afin de nous engager sur la voie du dynamisme et du développement dans notre pays », a insisté M. Duncan.

Au plan économique, Daniel Kablan Duncan s’est félicité que le Burkina Faso est parmi les 10 premiers partenaires de la Côte d’Ivoire. Les échanges globaux entre les deux pays sont estimés à 231 milliards de F CFA en 2015.

« Il appartient à nos deux gouvernements, de conjuguer leurs efforts pour faire face aux nouveaux défis auxquels ils sont confrontés. Il s’agit en particulier de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière qui entravent nos efforts de développement », a pour sa part soutenu le Premier ministre burkinabè.

Le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Nabagné Koné a annoncé, mercredi, à Abidjan que onze accords seront signés au cours de ce 5è Sommet.