Arabie saoudite : un Nigérian décapité au sabre

Un Nigérian, condamné pour le meurtre d’un policier, a été décapité au sabre en Arabie saoudite, a appris l’AFP dimanche.

Fahd Houssaoui, a été exécuté dans la ville de Taëf, au sud-ouest de Riyad, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué publié par l’agence saoudienne officielle SPA le 29 mai. Il avait été reconnu coupable d’avoir « étranglé et cogné plusieurs fois la tête du policier saoudien contre le sol » jusqu’à le tuer, précise le texte.

95 exécutions depuis le début de l’année 2016

Selon un décompte de l’AFP, il s’agit de la 95e exécution en Arabie saoudite depuis le début de l’année. L’ONG Amnesty International s’était inquiétée de la hausse du nombre d’exécutions dans le pays.

Si les exécutions se poursuivent au même rythme, « l’Arabie saoudite aura mis à mort plus de 100 personnes au cours des six premiers mois de cette année », a prévenu l’organisation de défense des droits de l’homme basée à Londres, dans un communiqué daté du 27 mai. En 2015, 153 personnes avaient été exécutées en Arabie saoudite, un niveau inégalé depuis 20 ans dans le royaume.