Après le PSG…Cinq destinations possibles pour Zlatan Ibrahimovic

C’est désormais officiel, Zlatan Ibrahimovic quittera le PSG cet été. Mais pour aller où ? Si rien n’est acté pour l’instant, faisons le point sur les rumeurs et hypothèses plus ou moins crédibles sur le sujet.

Après celui du PSG, quel maillot portera Zlatan Ibrahimovic ?

Après quatre saisons passées au PSG, quatre titres de champion de France, quatre quarts de finale de Ligue des champions, 178 matches et 152 buts, Zlatan va quitter la capitale française cet été. Quelle sera sa prochaine destination ? Les paris sont ouverts.

La MLS, pour se la couler douce

C’est l’hypothèse qui revient le plus souvent dans les médias, et sans doute la plus plausible. A bientôt 35 ans (il les aura le 3 octobre prochain), le Suédois aurait l’intention de traverser l’Atlantique pour entamer une pré-retraite paisible en MLS, championnat en constants progrès mais encore loin du niveau d’intensité des ligues européennes. Zlatan pourrait donc suivre l’exemple des stars européennes venues finir leur carrière aux Etats-Unis ces dernières années (Henry, Gerrard, Pirlo, Villa, Lampard…). Plusieurs pistes sont évoquées, comme le Los Angeles Galaxy, ou la franchise qu’est en train de monter à Miami David Beckham, qui fut le coéquipier d’Ibra au PSG (de janvier à juin 2013).

Probabilité selon Yahoo Sport : 80 %

La Premier League, pour relever le défi

Cet hiver, plusieurs rumeurs persistantes ont fait état de l’intérêt de grands clubs anglais pour Zlatan Ibrahimovic. Arsenal et Manchester United avaient notamment été cités parmi les clubs déterminés à recruter le Suédois. Voir Zlatan rejoindre la Premier League cet été n’est donc pas inenvisageable. Sur le plan financier, il s’agit d’ailleurs du championnat qui compte le plus de clubs susceptibles de pouvoir satisfaire les exigences de l’ancien Intériste. Néanmoins, il faut aussi reconnaître que le rythme et l’intensité proposés en Premier League pourraient être difficiles à suivre pour Zlatan, dont les prestations en Ligue des champions ont rappelé qu’il n’a plus ses jambes de 20 ans, ou même de 25 ans. Aller en Angleterre constituerait en fait un défi monumental pour le Suédois. S’y risquera-t-il ?

Probabilité selon Yahoo Sport  : 15 %

Le Qatar, pour faire l’homme sandwich

Durant ses quatre années au PSG, Zlatan Ibrahimovic a développé d’excellentes relations avec ses dirigeants qatariens. Le Suédois était clairement la tête de gondole de l’opération séduction entamée par QSI avec le club parisien, et il a joué ce rôle avec beaucoup d’application. La personnalité et l’aura de Zlatan ont peu d’équivalent dans le monde du football, et l’ambitieux Qatar, qui, rappelons-le, a été désigné pays organisateur du Mondial 2022, pourrait être tenté de poursuivre la collaboration avec son meilleur VRP. De là à imaginer qu’Ibrahimovic pourrait rejoindre Al Gharafa (le club qatarien détenu par l’émir Al-Thani, également propriétaire du PSG), il y a un pas qui est cependant loin d’être franchi, notamment en raison du manque de compétitivité criant du championnat local.

Probabilité selon Yahoo Sport  : 4 %

Malmö, pour revenir aux sources

Quinze ans après avoir quitté son club formateur pour rejoindre l’Ajax Amsterdam, Zlatan Ibrahimovic peut-il revenir à Malmö cet été ? Ibra, qui a à plusieurs reprises déclaré qu’il envisageait de finir sa carrière dans l’équipe de sa ville natale, est une telle icône dans son pays que son retour serait forcément triomphal, ce qui a de quoi le séduire. Reste deux écueils majeurs : la faiblesse du championnat suédois et, surtout, le manque de moyens du Malmö FF. Zlatan sera peut-être prêt un jour à sacrifier une partie de son salaire pour retrouver ses racines, mais quelque chose nous dit que ce ne sera pas pour cet été…

Probabilité selon Yahoo Sport  : 0,99 %

L’OM, pour faire rager les haters

Si Zlatan Ibrahimovic restera comme l’un des plus grands joueurs de l’histoire du PSG, il ne fait cependant pas vraiment l’unanimité au sein des supporters du club, certains lui imputant notamment les échecs répétés en Ligue des champions. Connaissant le goût du Suédois pour la provocation, un scénario de science-fiction nous est venu en tête. Et si cet été, l’OM, racheté par un riche investisseur, proposait un contrat au meilleur buteur de l’histoire du PSG ? Et si celui-ci, motivé par la perspective de prouver à tout le monde que Paris aurait dû tout faire pour le conserver, acceptait l’offre olympienne ? D’aucuns rétorqueront qu’Ibrahimovic n’est pas le genre de footballeur à jouer pour un club, puis pour son plus grand rival. Ce serait oublier un peu vite qu’après avoir quitté l’Inter Milan sur un troisième titre de champion en trois ans pour rejoindre Barcelone (en 2009), il était revenu en Italie l’année suivante… à l’AC Milan !