Après le plagiat, la femme de Trump ment sur son CV

Depuis son discours à la convention démocrate, Melania Trump est scrutée par l’opinion publique et ses moindres faits et gestes n’échappent à personne. Il y a quelques jours, des doutes ont été émis par certains médias concernant  l’une des lignes de son CV où elle se dit diplômée en design et architecture. Son site internet a immédiatement été supprimé.

Sur internet, ni son site, ni sa biographie ne sont plus disponibles. Melania Trump a désormais verrouillé tout ce qui pourrait aller à son encontre et être un obstacle pour son mari. Il faut dire que la femme de Donald Trump a déjà trop fait parler d’elle depuis le début de la convention démocrate. Et moins elle en fait, mieux son mari se porte. Après avoir plagié une partie du discours de Michelle Obama pour sa propre intervention publique, Melania Trump aurait maintenant menti sur son parcours professionnel.

Certains médias américains ont repéré une incohérence dans ses déclarations : alors qu’elle n’avait jamais mentionné un quelconque diplôme, le site internet du mannequin évoque un diplôme en design et architecture qu’elle aurait obtenu à l’université de Ljubljana en Slovénie. Melania Trump aurait en fait suivi les cours de la fac pendant une année seulement avant de retourner à ses  obligations de top model un peu partout dans le monde, sans jamais valider sa licence.  

L’épouse du candidat n’a pas réagi aux accusations de mensonge qu’elle subit depuis quelques jours. Elle a cependant  expliqué les raisons de la suppression de son site internet sans rentrer dans les détails pour ne pas aggraver la polémique : “ le site en question a été créé en 2012 et vient d’être retiré parce qu’il ne correspond pas à mon activité actuelle et ne reflète pas mes intérêts professionnels.” Pas sûr que cela suffise à calmer la tempête médiatique.