Anniversaire du Congo : le président N’Guesso inaugure plusieurs infrastructures

Le président Denis Sassou N’Guesso, a inauguré, samedi à Madingou, chef-lieu du département de la Bouenza, les infrastructures construites dans le cadre de la municipalisation accélérée de cette localité située à près de 300 km au sud de Brazzaville et qui accueille cette année les festivités du 56e anniversaire de l’indépendance du Congo célébrées ce dimanche.
Dites du « premier périmètre », les infrastructures inaugurées sont notamment le Palais présidentiel, le boulevard du défilé dressé sur un demi km et 22 m de large, l’aménagement et le bitumage de 27 km sur 27 des voiries urbaines de Madingou, la construction des logements sociaux à Madingou et la construction du stade omnisports d’une capacité de 7000 places au pourtour complet.

Pour la commune de Nkayi, située à environ 35 km du chef-lieu du département de Madingou, les infrastructures concernées sont les chaussées aéronautiques composées d’une piste d’atterrissage de 2km200 de long et 30m de large. Treize km sur 20 des voiries urbaines complémentaires, le pavillon présidentiel de l’aéroport et l’aérogare en cours de livraison.

Selon le ministre de l’Aménagement du territoire et de la Délégation générale aux Grands travaux, Jean Jacques Bouya, « pour le cas de la Bouenza, toute cette dynamique qui s’empare du département a déjà valu la bagatelle de 90 milliards 500 millions de FCFA, sur les 450 prévus».

Débuté en 2004, le programme gouvernemental de la modernisation du pays dénommé ’’Municipalisation accélérée’’ a doté presque tous les 12 départements du pays d’infrastructures de base telles que les hôtels de ville et les voiries urbaines.

Il a connecté tous les départements en infrastructures routiers, électriques et permis à près de 2000 village d’avoir de l’eau potable.

Jean Jacques Bouya a toutefois déploré que « les municipalisations accélérées tenues dans les année 2004 à Pointe-Noire et en 2005 dans la Likouala n’ont pas atteint leur objectif ». Selon lui, cela s’explique par le fait « ces années étaient les années du balbutiement de ce programme ».

La Bouenza marque la fin de la première étape du processus de la municipalisation accélérée des 12 départements que compte le Congo.

Pointe-Noire a eu le privilège d’abriter la première édition en 2004.