Amnesty International constate « des avancées en matière de droits humains » en Afrique de l’Ouest

Le Rapport régional d’Amnesty International lancé, mercredi, à Abidjan, indique que des ‘’avancées en matière de droits humains’’ ont été constatées en 2015, aussi bien dans le monde qu’ en Afrique de l’Ouest et centrale nonobstant que de ‘’nombreuses personnes et de nombreux groupes de population ont subi des atteintes’’ à leurs droits fondamentaux.

En 2015, Amnesty International a étudié la situation des droits humains dans 160 pays et territoires à travers le monde. Des avancées se sont poursuivies dans certains domaines, mais de nombreuses personnes et de nombreux groupes de population ont subi des atteintes à leurs droits fondamentaux.

Ainsi, selon Amnesty International, la liberté d’expression et la liberté de la presse continuaient d’être soumises à des ‘’restrictions arbitraires » dans au moins 113 pays quand trente gouvernements, peut-être même plus, ont obligé, en toute » illégalité », des réfugiés à retourner dans des pays où ils étaient en danger.

Au moins 156 défenseurs des droits humains sont morts en détention ou ont été tués là où dans au moins 122 pays, des personnes ont subi des actes de torture et d’autres mauvais traitements, relève le rapport.

Par ailleurs, poursuit le rapport, quatre pays ont adopté ou promulgué en 2015 des lois reconnaissant le mariage ou d’autres formes de relations entre personnes de même sexe, portant à au moins 20 le nombre de pays disposant d’une législation ou de projets de lois en ce sens.

En 2015, Amnesty International a dénombré dans le monde plus de 60 millions de personnes déplacées, dont beaucoup l’étaient depuis des années quand des groupes armés ont commis des exactions dans 36 pays.

Selon l’organisation de défense de droits humains, des procès ‘’iniques » ont eu lieu dans 55 % des pays soulignant que lorsqu’un procès n’est pas équitable, personne n’obtient justice : ni la personne inculpée, ni la victime, ni la société.

Amnesty International est un mouvement mondial réunissant plus de sept millions de personnes qui agissent pour que les droits fondamentaux de chaque individu soient respectés.

La vision d’Amnesty International est celle d’un monde où chacun peut se prévaloir de tous les droits énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et dans d’autres textes internationaux relatifs aux droits humains.