Alpha Condé répond aux rumeurs : « Tous ceux qui attendent ma mort, mourront avant moi»

Le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, a démenti samedi, lors d’une réunion au siège du RPG arc-en-ciel, dans la banlieue de Conakry, la rumeur faisant état d’une crise qu’il aurait piquée, la veille, lorsqu’il inaugurait un laboratoire médical basé à la Caisse nationale de la sécurité sociale (Cnss). « Tous ceux qui attendent ma mort, mourront avant moi», a lancé Condé devant la foule de militants du parti au pouvoir. Le président a mis cette sortie à profit pour tancer les cadres de son parti, qu’il accuse pour la plupart de travailler à affaiblir le RPG arc-en-ciel, en entretenant des vagues de frondes. Alpha Condé a insisté sur la nécessité de restructurer son parti, par la voix des urnes. Une démarche destinée à laisser la latitude aux militants de choisir leurs dirigeants.
Alpha soupçonne des cadres du parti, de préparer sa succession, en misant sur les échéances de 2020. Mais selon lui, personne n’est Dieu,
pour prétendre savoir ce qu’il adviendra d’ici cette date, devant mettre un terme à son mandat.
Ce discours improvisé du chef de l’Etat lors de cette assemblée générale du parti au pouvoir, intervient, dans des circonstances marquées par une crise qui secoue cette formation politique.
Avec une fronde des jeunes militants du RPG arc-en-ciel, qui exigent des réformes profondes au sein de l’institution.