Le gouvernement n’a pas perdu du temps. 48 heures après la signature de l’accord de défense entre Dakar et Washington, le Conseil des ministres a adopté, selon le journal «Le Quotidien», le projet de loi qui autorise le chef de l’Etat à le ratifie. Cette accélération de la procédure, dit-on, montre les enjeux liés à l’installation des Forces américaines au Sénégal.