2,7 tonnes de cannabis saisies en 6 mois à Conakry

2,7 tonnes de cannabis ont été saisies durant la période allant du 6 mars à ce jour, par une brigade mixte constituée de gendarmes, de douaniers et d’éléments du Groupement d’Intervention Rapide (GIR), basée aux portes de la capitale, situées à 36 kilomètres du centre-ville de Conakry, a révélé ce mercredi le Haut commandement de la gendarmerie nationale et direction de la justice militaire.

Ces colis de chanvre indien étaient dissimulés pour certains dans des sacs de riz, ou des sacs de charbons, ainsi que dans des capots de véhicules, selon le porte-parole du Haut commandement de la gendarmerie nationale et direction de la justice militaire, le commandant Mamadou Alpha Barry. Les présumés trafiquants au nombre de 27 ont été déférés à la justice, pour leur comparution devant des tribunaux compétents. Le cannabis saisi proviendrait pour la plupart du temps de la Sierra Leone, dont la frontière est à une centaine de kilomètres de Conakry. Certains trafiquants utiliseraient d’ailleurs des pirogues pour rallier Conakry, avec des cargaisons de cannabis.