1.634 personnes exécutées en 2015 dans le monde

L’organisation humanitaire Amnesty international dresse, dans son rapport 2015, un bilan sombre de la situation des exécutions dans le monde qui ont augmenté de 50% par rapport à l’année précédente.
«Au moins 1 634 personnes ont été exécutées en 2015, soit une hausse de plus de 50 % par rapport à l’année précédente et le chiffre le plus élevé jamais recensé par l’organisation depuis 1989. Ce chiffre ne tient pas compte des milliers de personnes probablement exécutées en Chine, où les statistiques sur la peine de mort sont considérées comme un secret d’État», note Amnesty international.

Elle souligne une hausse alarmante des exécutions, dont le nombre n’a jamais été aussi élevé depuis plus de 25 ans.

«La hausse des exécutions que nous avons observée l’année dernière est profondément inquiétante. Le nombre des exécutions judiciaires en 2015 a été le plus élevé de ces 25 dernières années. En 2015, des États ont continué d’ôter la vie à des gens en nous faisant croire que nous serions plus en sécurité grâce à la peine de mort», a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International, cité par le rapport.

Selon lui, l’Arabie saoudite, l’Iran et le Pakistan ont fait exécuter un nombre impressionnant de condamnés à mort, à l’issue bien souvent de procès d’une iniquité flagrante.

«Heureusement, les États qui procèdent à des exécutions sont minoritaires et de plus en plus isolés. Les autres ont pour la plupart renoncé à la peine capitale et, en 2015, quatre nouveaux pays ont complètement retiré ce châtiment barbare de leur législation», conclut le rapport d’Amnesty international.