Le projet PDIDAS au chevet de l’agrobusiness à Louga et Saint-Louis

« Développer une Agriculture commerciale inclusive et une gestion durable », c’est l’objectif que s’assigne le PDIDAS (Projet Inclusive et durable de l’Agrobusiness au Sénégal. Ce programme déjà initié, concerne les régions de Saint Louis et de Louga. Un choix lié au fait que l’identification par le Gouvernement du Sénégal de plusieurs pôles de croissances dans l’Agrobusiness et qui cadre parfaitement avec les réalités climatiques de ces deux zones. En rencontre de partage ce jeudi dans la capitale du Nord, avec les journalistes de Louga et de Saint Louis, la coordonnatrice du Projet, Madame Diop N’Deye Coura Gueye a, avec les techniciens du projet, revisité tous les contours programme qui cadre parfaitement avec le P.S.E. Là, rien n’a été négligé dans les différents exposés servis par les techniciens du projet.
Ce programme qui englobe trois départements (Louga, Saint Louis et Dagana) va couvrir neuf communes dont deux du département de Louga (Siyeur et Keur Momar Sarr), quarante et un village dont dix à Louga pour globalement une superficie à exploiter de dix mille hectares répartis entre les deux régions en raison de cinq mille hectares par zone. Il est bon de dire que dans ces différentes composantes, le PDIDAS intègre l’épineuse question du foncier. Mais là, les exposés servis par les techniciens tempéré les inquiétudes du fait des stratégies mises en place pour s’assurer une occupation rationnelle des surfaces à exploiter et qui intègre une approche participative et inclusive. Le contexte du Projet, le dispositif de mise en œuvre, bref, toutes les stratégies d’intervention ont été passées au peigne fin afin de garantir un démarrage sans difficultés majeures du projet qui, faut-il le rappeler, s’étale sur cinq ans dans sa première phase. Et comme pour se donner des assurances dans son fonctionnement, le PDIDAS a mis en place une unité de coordination au centre de laquelle, la Firme de Facilitation de l’Investissement, qui en est le bras armé.
Tous comptes faits, le département de Louga et les communes de Siyeur et de Keur Momar Sarr peuvent se frotter les mains de pouvoir bénéficier de ce vaste programme dont la finalité, au-delà de contribuer à lutter efficacement contre la pauvreté va tout aussi le relèvement du niveau de vie des populations de toute la région.
K.A. Wélé Louga web medias