Le conseil départemental de Kédougou accorde une subvention aux femmes

La cérémonie de remise de cette subvention s’est déroulée dans cet après-midi du mercredi 28 octobre 2015 au conseil départemental de Kédougou en présence des représentants du programme Usaid /Yaajeende et des bénéficiaires, les membres du gie des Volontaires de Nutrition Communautaire (VNC).
1 million de FCFA, c’est la rondelette somme que le conseil départemental de Kédougou a offert au gie des Volontaires de Nutrition Communautaire (VNC). En effet, depuis avril dernier, dans le cadre de la mise en œuvre de leur projet de nutrition communautaire, les membres de ce gie ont bénéficié du soutien matériel du programme Usaid / Yaajeende pour la mise en place d’une unité de transformation et de production de farine enrichie. Faute de place et de moyens additionnels, depuis cette date, elles n’ont pas pu démarrer leurs activités. Les multiples démarches de la présidente auprès de divers partenaires n’avaient servi à presque rien. Avait-elle frappé aux bonnes portes ? Finalement son appel a été entendu par le conseil départemental de Kédougou.
Un projet qui soulage femmes et enfants
« Le conseil départemental a considéré ce projet comme important dans la mesure où il aidera les femmes et les enfants de Kédougou à lutter contre la malnutrition. C’est ça notre politique de développement. C’est pourquoi nous avons décidé de vous financer à hauteur d’un million de FCFA. Dans notre budget nous avions prévu une ligne de 1 million pour éventuellement financer tout groupement qui solliciterait un appui financier pour réaliser des projets de développement. C’est important ce projet, qui soutiendra les femmes et les enfants » a indiqué M Sadio Dembélé, le 1er vice-président du conseil départemental de Kédougou.
Une subvention non remboursable
Dans le même sillage, Mme Adja Kadidia Doucouré, la deuxième vice-présidente du Conseil départemental de Kédougou apportera des précisions sur la nature de l’appui.
« C’est une subvention, un appui non remboursable. Vous êtes les bénéficiaires de cet appui mais les retombées appartiennent à tous les enfants de Kédougou. Nous ne faisons pas de politique en vous octroyant cette subvention, nous le faisons car nous sommes conscients que ce projet est important car il soulage les femmes et favorise le développement harmonieux des enfants ».
Un suivi régulier des dépenses
Elle reviendra à la charge pour exhorter les femmes à mériter cette confiance placée en elles.
« Nous demanderons de faire un suivi régulier sur l’utilisation de ces fonds. C’est notre intention de soutenir les femmes et tous les projets qui contribuent au développement de la région de Kédougou. Vous êtes les premières à être soutenues, faites tout pour ne pas nous décevoir. Nous saluons la confiance du programme Usaid / Yaajeende qui vous a remis des matériels d’une valeur de 4 millions de FCFA pour la mise en place d’une unité de transformation et de production de farine enrichie » a-t-elle ajouté.
Il faut préciser que ces femmes étaient constituées en association qui a évolué vers un gie sur les conseils de Madame Claire Coly, par ailleurs monitrice d’économie familiale de formation. Et autrefois, elles se cotisaient pour faire des démonstrations culinaires. Aujourd’hui, le gie VNC/Kédougou est composé de 25 membres dont 15 actifs et reste ouvert à toutes les femmes ayant la même ambition.
Notre ambition, appuyer les enfants malnutris
Loin de là, Mme Adama Barry présidente du gie des volontaires de nutrition communautaire (VNC/Kédougou) voit en ce geste du conseil départemental, un véritable ouf de soulagement. Aussi a-t-elle remercié tous les partenaires qui ont contribué à la mise à disposition de cette contribution.
« Tous nos sincères remerciements aux conseil départemental et à Yaajeende qui ont bien compris et entendu notre appel à l’aide. Qui aide les enfants aide la population. Nous remercions également le président de la République pour son souci du Développement. Notre action va dans le sens de la vision du chef de l’Etat pour un Sénégal émergent. Depuis le 5 avril nous avons reçu le matériel, mais nous n’avions pas de locaux pour démarrer les travaux. Nous n’avons pas de moyens pour récompenser le conseil départemental. Nous avions bénéficié de beaucoup de sessions de formation en santé et en nutrition. Notre seule ambition c’est d’appuyer les enfants malnutris. Les parents n’ont pas les moyens pour alimenter correctement leurs enfants. Usaid Yaajeende nous a soutenues en nous accordant un appui en matériels de transformation. Nous en sommes très satisfaites » a-t-elle témoigné.
Une remise symbolique de la subvention a mis un terme à la cérémonie. Les bénéficiaires ont pris l’engagement d’utiliser les fonds à bon escient.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com