Youkhou Ndour, un ministre qui enfreint les lois de la république…Et personne ne parle

Voici le Sénégal sous Macky Sall…Un ministre-conseiller avec rang de ministre et qui jouit de tous les avantages d’un ministre de plein exercice, fait des activités qui sont incompatibles avec sa fonction. Tel est le cas de Youkhou Ndour, le Roi du Mbalakh, artiste planétaire et fondateur du superpuissant groupe Futurs Médias.

Selon la loi, telle que libellée par le député du peuple, Me El Hadji Diouf, le ministre-conseiller youkhou Ndour n’a pas le droit de chanter et de gagner de l’argent dès lors qu’il jouit de toutes ses prérogatives de rang de ministre.

Me El Hadji Diouf l’a dit lors de son face à face avec la presse hier. Il a demandé à Youkhou Ndour de cesser ses activités lucratives à cause de son statut de ministre.

« Un ministre ne doit pas avoir d’activités lucratives. Youssou Ndour le fait, mais il n’en a pas le droit. Il ne peut pas organiser des shows. Je n’ai rien contre lui, je comprends bien, il n’est pas juriste, il ne connait pas la loi, mais il n’a pas le droit, en tant que ministre d’exercer des activités lucratives. La loi est impersonnelle et générale. On ne peut pas être ministre et exercer ses activités antérieures, c’est interdit. Les gens ne disent rien. Il a présenté un album au Président Macky Sall qui sait mais ne dit rien. Mais ce qui est clair c’est qu’il y a incompatibilité. Qu’il choisisse, ou la musique ou sa fonction de ministre ».

Dans ce cas, Youkhou Ndour devra-t-il se mettre en congé de ses fonctions de Président-fondateur du Groupe Futurs Médias et de lead vocal du Super étoile de Dakar ?

Penda Sow pour xibaaru.com

2 Comments

  1. Combien de fois j’ai dénoncé ce fait ? il me semblait même que je disais des choses sans importances.
    On se fout de notre gueule, ce chanteur opportuniste jusqu’aux os, jusqu’à la moelle a chanté S.Fallou seulement pour courtiser les mourides.
    Tout est calculé avec ce mec, il est plus dangereux que le diable.

  2. La vérité est souvent dure à entendre ; mais cette remarque d’ordre juridique est plus que légitime. Un artiste au talent mondialement connu et reconnu comme Youssou Ndour n’a franchement rien à faire dans un excecutif politique, sinon que de contribuer à bluffer les cartes d’un jeu déjà plus que trouble.
    Et il est loin d’être le seul. La démocratie sénégalaise est dangereusement gangrenée par le système des grands électeurs (surtout ethnico-religieux) largement institutionnalisé depuis le régime du président Abdoulaye Wade (grosse faute politique).
    C’est très dommage pour ce pays souvent servi en exemple, mais qui de ce fait s’éloigne terriblement de l’essence même d’un État de Droit Démocratique.
    Youssou ! Rien n’est plus beau que ton monde artistique. Ne le corrompt pas please ; l’humilité sublime la grandeur…

Les commentaires sont fermés.