Yahya jammeh accuse le Sénégal de vouloir renverser son régime : Après Diouf et Wade, il insulte Macky

Des accusations extrêmement graves contre notre pays, le Sénégal. Et elles sont l’œuvre de son excellence Sheikh Professor Alhaji Dr. Yahya Abdul-Aziz Awal Jemus Junkung Jammeh Naasiru Deen Babili Mansa…Le Satrape bien aimé de la Gambie qui voit le mal au Sénégal et qui considère chaque Sénégalais, de son président au dernier-né, comme un ennemi potentiel de son régime despotique et autocratique.

Le Sheikh Professor Alhaji Dr.Yahya Jammeh vient encore de lancer des piques contre le Sénégal. Et cette fois, il accuse tout un peuple. Du jamais entendu ! Il vient d’accuser le Sénégal d’avoir toujours voulu renverser son régime. Il met en cause les trois derniers présidents du Sénégal, Abdou Diouf (1981-2000), Abdoulaye Wade (2000-2012) et Macky Sall (depuis 2012), d’avoir à maintes reprises essayé de renverser son régime. A travers ces mots durs du Sheikh Professor Alhaji Dr. Yahya Abdul-Aziz Awal Jemus Junkung Jammeh Naasiru Deen Babili Mansa, on sent la haine…

« Ils ont toujours voulu renverser mon régime, mais ils le peuvent pas. Abdou Diouf a fermé deux fois la frontière. Abdoulaye Wade l’a fait 5 fois. Alors quand Macky Sall est arrivé au pourvoir, je lui ai dit que je n’allais même pas attendre 5 minutes. Je lui ai carrément signifié que s’il ferme la frontière, je suivrais sur sa logique et on verra bien qui en souffrira le plus. Les gambiens ne souffriront pas car nous croyons en Dieu, alors que lui il a des français. Et malgré cela, il a fermé la frontière. Ce sont les français qui lui ont instruit de fermer la frontière pour fragiliser mon économie, en faisait croire que la vie et les marchandises sont chères et que les gambiens me détestent. Je leur ai dit que ce n’était pas vrai. Les gambiens m’aiment parce qu’ils savent les sacrifices je fais pour eux tous les jours. Je ne les prive de rien. Je suis président depuis plus de 20 ans, je n’ai jamais passé mes vacances à l’étranger. Je ne les déteste pas, mais je ne roule pas pour eux. ».

Et pour Yahya jammeh, c’est le Sénégal qui souffrirait plus de la fermeture des frontières entre les deux pays.

Mais depuis le blocus des transporteurs, le Sénégal n’a rien dit et son président non plus. Le seul qui parle, c’est toujours lui, Yahya jammeh. Des provocations qui ressemblent plus à des appels de détresse…

Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

  1. YAYA DJAMEH DOIT DEGAGER ET NOUS NOUS ORGANISONS DEVANT LES AMBASSADES GAMBIENNES POUR DENONCER CE FOU DICTATEUR

Les commentaires sont fermés.