Wade tance le FPDR à Paris : « le parti des communiqués et des claviers c’est de l’escroquerie politique »

La vie politique sénégalaise nous réserve bien des surprises. Et c’est cette fois-ci c’est loin de Dakar que l’ancien président du sénégalais a convoqué le Front Patriotique pour la Défense de la République de Paris pour faire le bilan politique, administratif et financier du référendum du 20 Mars dernier.

Dans sa luxueuse résidence de Versailles où il mène sa retraite amère avec l’incarcération de son fils, il ne rate jamais une occasion pour donner son avis sur l’actualité politique sénégalaise. Me Wade n’a pas porté de gants pour dire ses vérités crues et drues à ses visiteurs.

Xibaaru va vous raconter les coulisses de la rencontre entre le Président Abdoulaye Wade et le FPDR. Entre couacs dans l’organisation, fuites organisées dans la presse et guerre d’égo. Bref Versailles était transformé en Sandaga.

Notre ARI (Agent de Renseignement Infiltré) planqué à Versailles a suivi pour vous toute la rencontre.

Le Président Wade après avoir longuement écouté les différents responsables de l’opposition a commencé son réquisitoire. Tout d’abord, il a reproché au Front son manque d’initiatives. Il indique : « Faire de la politique, ce n’est pas se contenter des communiqués chaque semaine, il faut descendre sur le terrain ». Il renchérit « insulter Macky sur les réseaux sociaux ne vous fera pas gagner une élection, la preuve lors du référendum, le OUI vous a laminés à Paris ».

Selon nos sources, le protocole a un peu calmé le président Wade lors de ses envolées. C’était vraiment un discours de vérité. Un grand responsable présent à la réunion nous souffle que le discours du président est véridique, il nous confie également que certains leaders se sont sentis humiliés quand Wade a prononcé cette phrase : « le parti des communiqués et des claviers c’est de l’escroquerie politique, osez affronter les gaz lacrymogènes des policiers ».

Regardez sur la photo les différents participants…

De gauche à droite : Meissa Touré (PDS), Fatou Ndiaye (Grand Parti), Madi Seydi (UCS), Sidy Fall (MSU), Abdoulaye Wade, Ibrahima Diop (PDS), Bougoul Mbaye (Book Gis-Gis).

Droite vers la gauche debout : Mamadou Seck (PDS), Macoumba Sadji (Grand Parti), Amadou Barry (Book Gis-Gis), Bandiagara (AJ), Ousmane Ndiaye (Rewmi), Abou Sow (Bokk Gis-Gis).

Dans notre prochaine édition nous reviendrons sur l’éclatement annoncé du Front Patriotique à Paris.

Pape Sembene pour Xibaaru

2 Comments

  1. Fpdr=bande de bon à rien,de chômeurs sans expertise utile…des béni oui oui accrochés aux basques d’un centenaire.

  2. Je commence sérieusement à croire que xibaaru est de connivence avec macky Sall.
    C’est trop flagrant, je suis désolé.
    La ligne a totalement déviée.

Les commentaires sont fermés.