Wade propose le dialogue sur les prisonniers politiques…Après le dialogue politique national

Abdoulaye Wade fera ce qu’il doit faire en tant que chef de l’opposition sénégalaise. Sa réponse au dialogue politique national n’a jamais occulté ses intentions de se battre pour les prisonniers politiques parmi lesquels son propre fils Karim Wade.

Et Wade a prévu, dès l’entame du dialogue politique national, de proposer, et même d’en faire une exigence de l’opposition, la mise en place, à posteriori, d’un dialogue sur la libération des prisonniers politiques.

Affaire Karim Wade

Le président Wade n’a jamais dit que le cas de son fils Karim Wade est un préalable au dialogue politique national. Certains membres du PDS et les caciques de l’APR (le parti présidentiel) qui refusent le rapprochement entre Wade et Macky, ont vite fait d’occuper les plateaux-télés pour poser le problème Karim Wade.

Wade n’a pas posé spécifiquement le problème Karim Wade…Wade pose le problème des libertés d’expression au Sénégal et sur l’Indépendance de la Justice.

Et c’est pourquoi le président Abdoulaye Wade va poser dans la seconde phase des discussions, le problème Karim Wade et des autres prisonniers politiques.

Penda Sow pour xibaaru.com

1 Comment

Les commentaires sont fermés.