Wade doit rentrer le plus vite possible. L’opposition se meurt, la dictature s’installe en son absence

Vraiment « Gorgui mo bari dolè »…Et c’est la vérité. Abdoulaye est trop fort…Et son absence se fait ressentir. Des observateurs politiques interrogés par nos confrères de la TFM sont tous unanimes : « Seul Abdoulaye Wade à la capacité de mobiliser dans l’opposition ». Et pourquoi en sont-ils arrivés à cette conclusion ?
Les radios et télés, presque toutes considérées comme presse du Palais, passaient en boucle le meeting organisé par le FPDR (Front patriotique pour la défense de la République) à la Place de la Nation (ancienne place de l’Obélisque). Et malgré une affluence non négligeable, les presses du Palais qualifiaient la manif de « raté politique ».
Les presses du Palais
Tous ont traité le meeting de fiasco…Quelques exemples
« Le meeting de l’opposition réunie autour du Front patriotique pour la défense de la République, tenu hier, à la Place de l’Obélisque, n’a pas drainé du monde. Quelques centaines de militants avaient répondu à l’appel des responsables » selon un site en ligne.
« En effet, contrairement aux foules immenses que drainait cette coalition, lors de ses manifestations politiques sur cette même place sous la présidence de Wade, ce sont seulement quelques centaines de militants libéraux qui ont répondu à l’appel de Oumar Sarr, coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds) et de Mamadou Diop Decroix, coordonnateur du Fpdr. » selon un quotidien.
Wade formula
Et c’est là que l’on ressent l’absence du Gorgui avec ses formules qui blessent le parti au pouvoir. Et seul Wade est capable de faire bouger le pouvoir de Macky.
Aujourd’hui plus que jamais, sa présence est nécessaire au Sénégal…Pas uniquement pour son fils, mais pour la stabilité de la démocratie. Car sans Wade, l’opposition s’affaiblit et se meurt. Et le pouvoir, sans une opposition forte, devient un « car rapide sans frein »…Et vous savez tous ce qu’un car rapide sans frein peut occasionner comme dérives.
« Il est vieux » diront les mauvaises langues qui se prennent pour le verbe de Dieu…Et si ces mauvaises langues vont jusqu’à dire que c’est un vieux sénile…Alors oui, ce vieux sénile dont elles parlent est le chef de l’opposition qui a eu il y a 3 ans 35% de l’électorat mais aussi qui a mobilisé en 2014 des millions de personnes de Dakar à Touba. Et sans Wade, on peut aisément dire « un seul être manque au Sénégal »…
Il doit revenir pour l’avenir de la démocratie au Sénégal…Sinon un car rapide sans frein dévaste tout sur son passage…
Penda Sow pour xibaaru.com

5 Comments

  1. le charisme de gorgui est inégalable,seul lui peut faire trembler le palais

  2. Il est vraiment incontournable Wade. Il se doit de revenir. Vieux ou sénil nous le réclamons. Gorgui « kaye walou niou ». On est tres fatigué ! Le chemin que se macky a emprunté est une voie sans issue.

  3. Vraiment honteux. Après avoir investi sur des milliers voir des millions de personnes pour en faire des cadres administratifs et politiques, on continue à réclamer wade qui a presque 100ans. Une véritable honte. Farba a raison, Omar Sarr, manque de couilles. Ces gens doivent s’assumer et laisser wade se reposer après avoir mener sa part du combat. Des fils incapables de reposer le père à presque 100 ans sont indignes. C’est en cela que je suis d’accord avec les réformateurs dirigés par Fada. Wade ne peut pas continuer à être sur le terrain des opération. Il est un être humain avec des limites. Ceux qu’il a formés doivent s’assumer et cesser de pleurnicher.

  4. Vraiment honteux. Après avoir investi sur des milliers voir des millions de personnes pour en faire des cadres administratifs et politiques, on continue à réclamer wade qui a presque 100ans. Une véritable honte. Farba a raison, Omar Sarr, manque de couilles. Ces gens doivent s’assumer et laisser wade se reposer après avoir mener sa part du combat. Des fils incapables de reposer le père à presque 100 ans sont indignes. C’est en cela que je suis d’accord avec les réformateurs dirigés par Fada. Wade ne peut pas continuer à être sur le terrain des opération. Il est un être humain avec des limites. Ceux qu’il a formés doivent s’assumer et cesser de pleurnicher.

Les commentaires sont fermés.