Voici l’ambassadeur qui avait dit qu’il « n’y a jamais eu de session de l’Onu sur le dossier de M. Karim Wade… » Retour sur le flop !

A la 5eme Conférence des ambassadeurs et des Consuls généraux du Sénégal, à laquelle il a pris part, Mame Baba Cissé s’est prononcé sur l’affaire Karim Wade et l’avis du Groupe d’experts qu’avait brandi les avocats du fils de l’ancien président sénégalais, en faveur de leur client. Invité à revenir sur ce dossier, M. Cissé, par ailleurs, ambassadeur représentant permanent de la République du Sénégal auprès des Nations Unies à Genève, a d’emblée affirmé qu’«il y a eu beaucoup de mauvaises informations sur ce dossier-là. La première chose est qu’il n’y a jamais eu de session de l’Onu sur le dossier de M. Karim Wade.
Ce qui s’est passé, c’est qu’il y a un groupe d’experts indépendants, qui s’est prononcé sur l’affaire. « Ce sont donc des personnes qui agissent de manière très indépendantes, ce n’est pas une instance des Nations Unies qui a été saisie par les avocats de M. Wade. Ce groupe d’experts s’est prononcé en émettant un avis. Un avis, c’est différent d’une décision, c’est différent d’une résolution. Alors, maintenant, après l’émission de cet avis, par ce groupe d’experts qui, malheureusement, n’a pas écouté le gouvernement du Sénégal. Parce que, dans toute affaire contentieuse, si on écoute l’une des parties, il faut écouter l’autre partie. Nous regrettons profondément. Le groupe d’experts n’a pas écouté la version du Sénégal», souligne-t-il.

Ce qui s’est donc passé, a ajouté le diplomate est que, selon lui, «après l’émission de cet avis, les avocats de l’Etat sont allés rencontrer ce groupe et le leur ont expliqué. Et nous nous sommes rendus compte au cours de cette échange-là que le groupe a été induit en erreur. Beaucoup d’informations erronées leur ont été données. Et présentement, cet avis qui avait été émis par le groupe d’experts est en train d’être révisé. Et nous avons bon espoir que très bientôt la lumière sera faite sur cette affaire-là. C’est le premier élément concernant la désinformation autour de ce dossier».
Sur le fond du dossier, indique-t-il, le groupe d’experts n’a jamais dit que la détention et la condamnation de M. Karim Wade, étaient illégales. Et qu’il fallait le libérer. « L’avis dit simplement que la détention préventive de M. Wade a été trop longue. Et que donc, le gouvernement devait procéder à des réparations par rapport à ces détentions préventives qui étaient plus longues que d’habitude que dans d’autres dossiers», renseigne Mame Baba Cissé.

1 Comment

  1. CA C EST LE STYLE ET LA STRATEGIE DU POUVOUR DE MAKY.MENTIR ESSAYER DE MASQUER DES VERITES MANIFESTE POUR L OPINION.MAKY VENU ACCIDENTELLEMENT AU POUVOIR AVEC QUELQUES FARFELUS ET S APPUYANT SUR LE PS ET UNE AFP FANTOMATIQUE COMME DES BEQUILLES POLITIQUES NE TROUVE QUE LA TRICHERIE ET LE MENSONGE COMME BOUFFES D OXYGENE

Les commentaires sont fermés.